Pranayama

« Pranayama , La vitalité du souffle »

Le pranayama

Le pranayama


Ce terme « pranayama » constitué des mots sanscrits « prana » : énergie et « ayama » : vitalité.
Le pranayama ou « respiration » constitue le 4ème membre du yoga, du « Yoga de Patanjali », il tient une place importante dans la pratique de yoga.

Le pranayama nous donne la possibilité d’accéder au plan hors du temps et de l’espace.
Il permet de révéler les secrets des postures par l’harmonisation du corps et de l’esprit.
Pratiquer le pranayama augmente notre capacité respiratoire, améliore la fonction cardio-vasculaire qui favorise un abaissement de la fréquence cardiaque.
Le pranayama a une action sur le système nerveux parasympathique (donne impulsion aux organes pour en stimuler leurs fonctions) et sympathique (stimule activité musculaire pour en libérer l’adrénaline).
Le pranayama dans sa pratique régulière renforce l’oxygénation de toutes les cellules de notre corps, (peau, muscle, cerveau, organe).
Gérer le souffle par la pratique de la respiration entraîne un apaisement du mental, favorisant : (clarté, performance, stabilité, équilibre), apportant ainsi discernement et confiance en soi.
Une pratique régulière des pranayamas aide à la gestion du stress, des émotions, et à se sentir présent.
Ne pas négliger l’importance du pranayama, car une mauvaise qualité de respiration peut avoir des répercutions aussi bien sur un plan (physiologique que psychologique), ceci entraînant un manque de vitalité, d’énergie, de motivation ……
Nombreuses sont les techniques de respiration elles peuvent être aussi bien dynamisantes que relaxantes.
L’objectif du pranayama est d’allonger le souffle et de le rendre plus fluide.
Pour les conseils, cliquez ici.

Pranayama , La vitalité du souffle

Pranayama , La vitalité du souffle

« UJJAYI, le souffle Victorieux »

Ce terme signifie la maîtrise de (Jaya) de l’élévation du niveau d’énergie (ud).
Pratiquer les Asanas avec cette respiration, permet d’apaiser le mental et réduire l’anxiété.
Simple et efficace, il a un effet calmant naturel, même après quelques minutes de pratique seulement.
La pratique d’Ujjayi serait susceptible de libérer les tensions du plexus solaire ou de l’abdomen.
L’association de ce pranayama aux postures donne une autre dimension à la pratique, elle s’en trouve modifier et prend alors tout sons sens.
Respirer la glotte légèrement contractée allonge le souffle naturellement et le ralentit sans effort.

respiration

respiration

Comment pratiquer UJJAYI
S’asseoir confortablement. Contracter la glotte, ou les muscles situés autour de l’orifice de la trachée. Inspirez, profondément. Concentrez vous sur votre gorge. Vous allez entendre un léger sifflement. Expirez aussi lentement que vous le pouvez mais, cette fois, contractez les muscles situés un peu plus haut dans la région de l’épiglotte (voir illustration). Remarquez que votre respiration fait à présent un bruit légèrement différent.
Avec suffisamment de pratique, vous serez capable de contracter la glotte correctement, tout en ne la fermant que légèrement.
Faites cela six fois, en inspirant et en expirant.
Décontractez la gorge et respirez un moment.
Répétez trois cycles complets, pour atteindre un total de quatre.

« Cohérence cardiaque » »

Améliorer sa santé avec un petit exercice de respiration très simple sur «La Cohérence Cardiaque» voir ici