Historique du yoga, origines du yoga

« HISTORIQUE DU YOGA »

« Origines »

C’est lors de fouilles archéologiques effectuées par Sir Mortimer Wheeler en 1922 dans la vallée de l’Indus, qu’on eu confirmation de l’existence du yoga. En effet il fut découvert de nombreux vestiges rappelant cette période, qui remonte de 4 000 à 5000 ans avant JC, des céramiques, des sceaux en pierre sculptés représentant un personnage assis en lotus dans une posture de méditation. Ces indices retrouvés confortent la plupart des scientifiques sur les origines très anciennes du Yoga.

Le Yoga est donc une pratique ancestrale originaire d’Inde, étymologiquement le Yoga en sanskrit se traduit par : joindre, union, joug.
C’est l’idée d’une harmonie intérieure, d’une union entre le corps, l’esprit et les énergies qui y circulent.

De plus, il ne reste que très peu de textes retraçant son existence puisque dans l’antiquité le Yoga était transmis « de bouche à oreille», de maître disciple.
De ce temps, le Yoga se définissait par des exercices physique et respiratoire, en gardant à l’esprit l’application de la non-violence et la recherche du bien être.

« Yoga-Sutra »

Un des textes de référence le plus récent, au courant de pensée philosophique est le « Yoga-Sutra » de Patanjali.
« Sutra » en sanskrit se traduit par fil, le fil du yoga, le fil conducteur, par extension, la trame de courant de pensée. Un livre qui est constitué de plusieurs aphorismes, 195 exactement, et de 4 chapitres permettant d’effectuer un travail sur soi en adéquation avec le monde et les personnes qui nous entourent, dans le respect, la compassion et la paix. Ces écrits mettent en lumière des valeurs qui viennent compléter la pratique du yoga dans le respect des traditions, unissant pour de longues années l’élève et son maître.

L’origine de Patanjali reste mystérieuse, homme, femme, divinité ? On ne sait qui il est.
Son existence serait située entre 250 av JC et 400 après JC.
Patanjali n’est pas le fondateur du yoga, il s’est simplement inspiré des différentes pratiques déjà existantes de l’époque pour en faire son œuvre

« T.Krishnamacharya»

historique du yoga, T.Krishnamacharya

T.Krishnamacharya

C’est de cette richesse qu’en découle l’enseignement de T.Krishnamacharya (1888-1989). Ayant acquéri de nombreuses connaissances, T.Krisnamacharya qui fut un des plus grands Yogis de notre ère, donna un nouvel essor au yoga en 1924.
Il y enseigna le Yoga, discipline qu’il pratiqua toute sa vie durant et qu’il transmis à un large public.
Formant ainsi, BKS.Lyengar de 1934 à 1936, Pattabhijois en 1930, qui sont devenus de grands maîtres et proposant pour leur part une autre forme de yoga, mais dont la base et la richesse de cet enseignement est issue pour la plupart d’un seul et même grand maître, « T.Krishnamacharya ».

desikachar

desikachar

Son fils TKV. Désikachar, fut imprégné de cette discipline depuis son enfance et c’est de son père qu’il reçut l’enseignement.
Ce n’est que bien plus tard après avoir effectué de longues études en ingénierie que TKV. Désikachar décida de se consacrer à la transmission de la pratique du yoga. Il devint le digne successeur de son père et porta l’héritage à travers le Krishnamacharya Mandiran. (Ecole, fondée en 1976 par TKV. D, faisant honneur à son père afin d’en perpétuer son enseignement).

« Pratiquer le yoga »

La pratique du yoga ne s’effectue pas sans prendre conscience du Kriya Yoga ou « Yoga de l’action » qui est une des grandes voies de cette discipline et dont les 3 attitudes à avoir sont :
– se mettre à l’épreuve
– s’observer
– accepter les résultats quels qu’ils soient

Pratiquer le Yoga c’est aussi respecter les 8 membres qui sont des piliers de cette discipline :

1- YAMA / la relation aux autres
2- NIYAMA / relation à soi
3- ASANA /posture
4- PRANAYAMA / souffle
5- PRATYAHARA / retrait des sens
6- DHARANA / concentration
7- DYANA / méditation
8- SAMADHI / état d’unité

« L’harmonie »

L’harmonie dans sa relation à lui-même et envers les autres.
Le yoga favorise un retour sur soi.
Mieux se connaître pour s’aimer d’avantages et mieux communiquer avec les autres.
Cette discipline prend en compte toutes les parties de notre corps aussi bien physique que psychique et a une action positive sur tout le métabolisme.
Sur le plan physique, le yoga amène souplesse de tout le corps, (articulations, colonne vertébrale), étirement des muscles, et relâchement des tensions.
Il favorise également un meilleur fonctionnement des organes, aide dans l’apprentissage de techniques de respiration et du contrôle du souffle.
Sur le plan psychique, il calme le mental, rend les idées claires et accrue la concentration.
C’est un mental plus disponible dégagées de toutes pensées négatives.
Il permet de gérer ses émotions, ses états nerveux, (angoisses, anxiétés, insomnies etc.…), nous redonnant ainsi un profond équilibre intérieur.
Au fil des séances on constate un réel renforcement du corps physique.
On assiste à une prise de conscience, d’un corps bien stable, bien dans sa verticalité et dans l’espace dans lequel il évolue, avec un mental prêt à surmonter les obstacles et à se libérer de toute souffrance. Il nous donne la possibilité de se débarrasser de maladies chronique comme l’asthme, le diabète ou encore de nous soulager de l’arthrose et autres raideurs.
Le yoga a une action de purification sur le corps et le mental ce qui permet à tout notre corps d’obtenir force intérieure et vitalité nous aidant par la même à garder une attitude et des pensées positives.
Cette purification apportant concentration vient compléter la préparation d’une méditation.
Le yoga permet le développement de la conscience.
L’entraînement au quotidien de cette pratique affine la manière dont on perçoit notre corps et en améliore l’écoute de nos ressentis intérieurs, conscience de l’espace qui nous entoure.