Enchainement sur la respiration à trois niveaux de ROGER CLERC

Enchainement sur la respiration à trois niveaux de ROGER CLERC

1. Débutez l’enchainement en position debout, jambes suffisamment écartées, 2 fois la largeur du bassin.
Inspirez sans bouger bras le long du buste.

2. Sur une expiration croisez les bras devant la poitrine et laissez le menton s’abaisser.

LE VENTRE RENTRE ET LE DIAPHRAGME REMONTE. (L’expiration est profonde)

RPV (rétention poumons vides) Décroisez en amenant les bras au dessus de votre tête sur une inspiration, laissez le menton se lever.

RPP (rétention poumons pleins) étirez tout le corps, veillez à garder les plantes de pieds y compris les talons ancrés dans le sol.

3. Sur une expiration fléchissez en avant, les bras croisés dès le départ.
La flexion part du bassin, dos plat.

Poussez les ischions vers l’arrière pour protéger les lombes et laissez les genoux légèrement déverrouillés.

Terminez les bras croisés, amplitude en fonction de vos possibilités.
Mains pieds opposés.

SUR UNE RPV
Détendez la tête et décontractez le cou.

Le ventre est rentré et le diaphragme remonte et l’expiration est complète.

4. Inspirez en redressant le buste, en tirant délicatement la tête dans le prolongement du dos, vers l’avant et vers le haut.

En remontant laissez glisser les mains en frôlant les jambes sur l’extérieur, jusqu’au niveau de la ceinture : main droite sur jambe gauche et main gauche sur jambe droite.

Arrivées au niveau de la ceinture les mains se décroisent pour se croiser à nouveau à l’arrière mains posées sur les fesses.

Le geste ainsi amené développe LA RESPIRATION COSTALE INFERIEURE.
Continuez à inspirer en levant le menton tout en étirant le cou pour accentuer la RESPIRATION HAUTE.

ICI SE TERMINE LE TEMPS D’UNE INSPIRATION COMPLETE. SUIVI D’UN TEMPS DE SUSPENSION DU SOUFFLE (RPP).

Profitez du temps de suspension du souffle pour décroiser les mains et amener les bras au dessus de votre tête.

5.  Sur une expiration partez dans la flexion avant en fléchissant à partir du bassin, les genoux dévérouillés.

Terminez en vous redressant sur une inspiration les bras dans le prolongement du buste.
———————————————-

*Une attention toute particulière à porter sur l’inspiration.
Roger Clerc insistait sur le fait que beaucoup de personnes avaient tendance à forcer sur l’inspiration en voulant remplir exagérément les poumons, enchaînant sur une suspension du souffle ce qui provoque en soi une compression et peut amener à des vertiges, au demeurant sans gravité !

Afin d’y remédier il propose de compter mentalement 5 temps pour l’expiration et 2 temps de RPV (vide de souffle)
3 temps d’inspiration et 2 temps de RPP. (suspension du souffle)
Rythme respiratoire conseillé est de (5.2.3.2) en commençant par l’expiration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *